Le marbrier funéraire a pour mission de poser les monuments funéraires et d’assurer leur entretien. C’est également lui qui réaliser les travaux de terrassement et de construction de caveaux. Zoom sur ce métier trop peu connu.

Les missions du marbrier funéraire

Les missions du marbrier sont diverses : pose, terrassement, construction de caveaux, entretien... Lorsqu’il travaille au sein d’une agence de pompes funèbres qui se charge de la marbrerie, il peut également être au contact des familles afin de définir avec eux leurs attentes, en fonction de leur budget. Les familles peuvent également faire appel à lui pour l’entretien du monument ou pour des travaux de restauration.
Enfin, c’est également lui qui est en charge de l’exhumation et, donc, de l’ouverture des caveaux.

Quelles formations pour devenir marbrier funéraire ?

Différents diplômes permettent d’accéder au métier de marbrier funéraire. Parmi eux : le CAP d’agent technique en marbrerie funéraire, le CAP d’agent technique en maçonnerie, le Bac Pro artisanat et métiers d’art option arts de la pierre, le BP métiers de la pierre ou encore le MC marbrerie funéraire. Dans la majeure partie des cas, il est également recommandé de posséder le permis poids lourds afin d’être en mesure de conduire les engins de manutention et de terrassement.

A qui se destine le métier de marbrier funéraire ?

Comme pour tous les métiers du funéraire, le marbrier funéraire doit avoir un grand sens de l’écoute et faire preuve d’empathie. Il va en effet être en contact direct avec les familles des défunts, tandis que ceux-ci traversent une période difficile.
Le marbrier funéraire doit également disposer d’une excellente forme physique, nécessaire pour travailler à l’extérieur en toute condition climatique. Il sera amené, par ailleurs, à soulever de lourdes charges.
Enfin, le marbrier est amené à travailler en équipe et doit faire preuve d’organisation dans son travail.

 

Sources : 
- www.meilleurs-marbriers.com
- www.orientation-pour-tous.fr