Omniprésentes à l’occasion d’un hommage laïc, les fleurs sont aussi fortement appréciées dans le cadre des cérémonies religieuses, exception faite du judaïsme et de l’islam, qui leur préfèrent respectivement un caillou et du sable, jetés sur le cercueil avant la fermeture de la tombe.

Raquettes, coussins, paniers, coupes, "bombes à eau" ou plante en pot, les budgets investis dans l'art floral sont souvent conséquents. 

Les fleurs naturelles sont par essence éphémères.